"Digital" ou "numérique" : le grand débat

Le 9 mars, le Journal Officiel de la République française a émis un avis de la commission d'enrichissement de la langue française concernant le vocabulaire de l’informatique.


Cet avis stipule qu’il ne faut désormais plus dire « digital » mais dire « numérique » qui est la traduction française du mot anglais « digital ». D’autres termes sont dans la cible de cet avis. Vous ne devez plus dire « backdoor » mais « porte dérobée ». Vous ne devez plus dire « data science » mais plutôt « science des données ».


Vous avez été nombreux à me relayer l’information car je suis un multi récidiviste. J’ai publié en juin 2019 un livre intitulé « le digital interne en entreprise » (sic), et mon site contient le mot clé honni : digital-inside.fr. Quoi que « digital » et « inside » étant deux mots anglais l’honneur est sauf.


Dans quel cas digital, et dans quel cas numérique ?


A ma grande surprise, on m’a souvent reproché de parler de « digital » au cours de ces dernières années. Mais dans quel cas employer « numérique » et dans quel cas « digital »? Si l’avis du Journal Officiel a tranché semble-t-il, mon avis est plus nuancé.


Depuis des années, j’utilise le mot « numérique » pour parler des données et des documents. Pour moi, le numérique c’est des 0 et des 1. Par exemple, je dis que je «numérise » des documents quand je les passe au scanner pour les transformer en fichier informatique PDF. C’est ce qu’on appelle la « numérisation des documents ».


En revanche, quand il s’agit des personnes, j’emploie volontiers le mot « digital », même si finalement « digital » est la simple traduction en anglais du mot « numérique ». Je dis par exemple que « je digitalise une équipe ou une entreprise ». Tout simplement parce que je ne transforme pas les équipes en 0 et 1 : je les accompagne à transformer leurs usages et leurs habitudes.


Finalement, le problème ne se pose pas dans le choix entre digital (mot anglais) et numérique (mot français). Il manque en fait dans la langue française un mot pour faire la différence entre la « numérisation des données » et la « numérisation des personnes». Parce que le mot manque, j’utilise « digital » au lieu de « numérique » quand je parle des équipes et des personnes.


Un soudain intérêt pour le bon français très surprenant


Il y a quelques jours, j’ai reçu un message de mon ami Eric : « Salut Christophe, ce mail juste pour te dire que d’après le Journal Officiel du 9 mars 2021, tu ne dois plus dire ‘digital’, mais ‘numérique’! Désolé vieux!».


Un message auquel j’ai répondu en ces termes : « Salut Eric, cette réponse juste pour te dire que d’après le Journal Officiel du 20 juin 2003, tu ne dois plus dire ‘mail’ mais ‘courriel’. Désolé vieux. ».


J’ai toujours été surpris du débat passionné sur l’usage du mot digital (version anglaise) plutôt que numérique (version française). D’autant qu’il ne semble pas y avoir autant de discussions sur les autres termes anglais qui sont utilisés au quotidien dans le mode professionnel.


J’ai fait un peu le tour rapidement de LinkedIn et un abonné qui relayait l’information (un français) avait comme titre de poste dans son LinkedIn « Chief scientific officer » dans une boîte française. Un autre, tout aussi français dans une boîte franco-française s’affichait comme « story teller ». On ne compte plus dans les comptes LinkedIn des titres en anglais, pour des professionnels français, écrivant en français dans Linkedin et travaillant dans des boîtes françaises.


Rien qu’en survolant mes contacts, je lis : « Modern Worplace / security & Compliance », « Senior Tech Recruiter », « Consultant Business intelligence », « Quality contrôler manager », « Customer success manager », « Sales Business Development », « Digital Architect & manager », « IT project Director », « Business Analyst », …


Quand je travaille chez mes clients franco-françaises, avec des français qui travaillent en France uniquement avec des français, je suis toujours surpris de découvrir les fonctions de mes interlocuteurs : « Product Manager », « Leader Expert », « Data scientist », …


Quand je participe à des projets, toujours dans un environnement 100% français, on me parle souvent de roadmap, de streams, de milestones, de phase « scoping ou study », de Build ou de GO live, de kick-of, de project closure, de change management, d’analyse SWOT (Strentghs, Weaknesses, Opportunities, Threats). Tout cela ne me dérange pas le moindre du monde. Mais alors, pourquoi faire une fixette sur "digital" versus "numérique" ?


Pourquoi m’envoie-t-on tous ces messages pour me dire qu’au terme anglais de « digital » je dois maintenant obligatoirement lui préférer le terme français de « numérique », sous peine de passer par quelqu’un qui n’a rien compris au sujet ?


L’important ce n’est pas tant le terme : c’est le sujet lui-même


Ma plus grande difficulté au quotidien ce n’est pas tant de choisir le bon terme, que de faire comprendre à mes interlocuteurs le véritable sujet qui se cache derrière.


Je veux bien utiliser tous les termes que vous voulez, « casserole », « truc » ou « machin » si le mot « digital » m’est interdit par les plus haute instances du pays, si au final les dirigeants des entreprises acceptent de prendre une heure de leur temps pour découvrir les opportunités et les enjeux du « digital interne d’entreprise », pardon, du « numérique interne d’entreprise ».


Je pense malheureusement que ce n’est pas le changement de mot qui éveillera l’intérêt des dirigeants sur ce sujet, que ce mot soit en français ou en anglais.


Conclusion


Je vais continuer à utiliser le mot « digital » dans mes prochaines publications pendant encore quelques temps, histoire de sonder les réactions et de me faire à l’idée. Nul doute que j’aurai des retours, avec un lien vers le Journal Officiel pour me signaler mon infraction.


Mais il ne faut jamais insulter l’avenir. Aujourd’hui, j’ai acheté le nom de domaine http://www.numerique-interne.fr et .com.


Sait on jamais : si tout le monde commence vraiment à ne parler que français en France, je ferai volontiers un effort dans le titre de mon site 😉.










Posts à l'affiche