digital interne

numerique-digital.png

Le digital interne, c'est quoi ?

Toutes les entreprises ou presque affichent des plans de "transformation digitale" de leur entreprise. Mais le digital interne est souvent oublié.

Le digital interne : le digital pour les collaborateurs 

Toutes les grandes entreprises se doivent aujourd’hui afficher le digital dans leurs plans stratégiques ne serait-ce que pour leur image. Mais cette digitalisation est très souvent uniquement orientée vers le client : il s’agit le plus souvent de digitaliser le parcours d’achat via des applications mobiles ou des sites internet et d’adapter l’outil de production pour rendre ces parcours possibles. 

 

Pour la plupart de ces entreprises qui s’affichent comme « digitales » si vous y regardez de plus près, souvent, rien ou presque rien n’est engagé en termes de transformation digitale INTERNE, c’est à dire orientée salariés. On digitalise l’experience des clients mais on se garde bien toucher à celle des collaborateurs. Au mieux, on se contente simplement de faire le choix de Microsoft 365 ; mais malheureusement, ce n’est pas l’achat seul des licences qui transforme l’entreprise. 

 

Pour ces entreprises, la transformation digitale est donc incomplète : externe sans être interne. C’est un peu comme changer la carrosserie d’une vieille voiture pour mettre à la place une carrosserie plus moderne et sportive mais tout en laissant sous le capot le moteur de la vieille 2 CV. 

Pourtant, le digital interne peut aider l'entreprise sous trois angles : booster la collaboration en la rendant plus fluide et plus rapide, rendre possibles certaines postures et profiter de nouvelles opportunités.

Pour tout savoir sur le digital interne d'entreprise

Cas d'usage, outils, stratégie, retour sur investissement

livre-grand.jpg

Le digital interne pour répondre aux challenges d'aujourd'hui

Une chose est sûre : en trente ans, si les méthodes de collaboration et de partage n'ont pas évolué dans les bureaux, le contexte des entreprises a complètement changé.

 

A l’époque des premières messageries dans les années 1990, on ne parlait pas de startup, de disruption de marché, d’agilité. Le comportements des collaborateurs, leurs attentes, étaient différents. Les entreprises travaillaient en silos et ça ne perturbait personne. Il n’y avait pas tous ces risques de retournement de marché comme aujourd’hui où en quelques mois des industries peuvent être appelées à se réinventer, vite, sous peine de disparaître.

 

L’objectif du digital interne, ce n’est pas changer les vieux outils pour en prendre de nouveaux plus à la mode. Ce n'est pas non plus chercher à faire plaisir aux milléniums. Utiliser Teams à la place de la messagerie n'est pas une finalité en soi.

 

Le vrai objectif, c’est de changer les vieux scénarios de collaboration pour en adopter de nouveaux scénarios qui vont permettre de générer de nouvelles postures dans l’entreprise, comme l’innovation, l’entraide, etc. Bref, l’enjeu c’est de faire entrer (enfin) l’entreprise dans le 21ieme siècle. 

Ce n'est pas (que) un projet informatique

Le déploiement des solutions du digital interne c'est avant tout une démarche de transformation digitale, pas (seulement) un projet informatique. 

C'est un projet informatique au moment de la création de l'environnement Microsoft 365 lorsqu'il s'agit de "brancher les tuyaux" entre la solution et le Système d'Information de l'entreprise (AD, nom de domaine, etc), quand il s'agit de mettre à niveau les postes de travail (en particulier les navigateurs internet - cliquez ici), de mettre en place les sécurités, etc.

Mais ensuite, il s'agit principalement d'une démarche de transformation d'entreprise, qui implique tous les métiers, et pas uniquement la Direction des Systèmes d'Information qui, seule, ne parviendra pas à enclencher la dynamique de transformation nécessaire pour la réussite. Dans l'idéal, ce n'est pas la DSI qui porte cette démarche, car les compétences requises ne sont pas techniques dans la plupart des cas, mais plus fonctionnelles et de communication.