A propos de


Digital Inside est un site dédié à la promotion, sensibilisation et accompagnement du digital interne au seins des petites, moyennes et grandes entreprises.

  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • YouTube Social  Icon

Lucie Carbone : Office 365 pour rire

January 26, 2020

Tous ceux d'entre vous qui sont en charge du déploiement d'Office 365 savent à quel point il est difficile de "toucher" les collaborateurs pour leur faire passer des messagesUn canal fonctionne bien pour faire passer des messages : c'est celui de l'humour.

 

Dernièrement, j'ai pu découvrir une jeune humoriste, Lucie Carbone, qui sait parler de l'entreprise et des outils digitaux, relever les absurdités ou les problèmes, faire passer des messages, simplement par l'humour. Et pour cause, Lucie est (était) du métier et a participé au déploiement d'Office 365. Elle sait donc de quoi elle parle.

 

C'est pour cette raison que j'ai demandé à Lucie si elle acceptait de répondre à quelques questions dans mon site. Attachez vos ceintures.

 

 

Lucie, peux-tu nous présenter ton parcours en quelques mots ? 

 

 

Après 17 merveilleuses années à Perpignan, je file à Toulouse en Hypokhâgne et Khâgne BL (lettres et sciences sociales), j’aimais l’idée de pouvoir tout faire et apprendre moultes trucs différents.

 

Deux ans plus tard, ne sachant toujours pas quoi faire, j’intègre Science Po Toulouse car comme on dit “ça mène à tout”. L’histoire le confirmera.

 

Là, je commence à formuler l'idée de travailler dans la culture mais ma foi, ça ne se déroule pas comme prévu. Donc je bifurque sur des stages en communication digitale. Puis, j’en fais mon métier en intégrant un cabinet de conseil en informatique. J’y fais 4 ans, je refais au passage ma garde-robe à base de tailleurs comptoir des cotonniers. Je me spécialise petit à petit dans les outils Microsoft.  

 

En parallèle, j’ai démarré le stand-up, il y a 3 ans, j’avais toujours eu envie de faire du théâtre mais disons que l’univers de troubadours faisait peur à toute ma famille donc j’ai assuré la sécurité. A la base, je voulais absolument dissocier ma carrière en informatique et la scène donc j’ai pris un nom de scène, Carbone, c’est le nom de jeune fille de ma grand-mère.

 

Son départ (mot gentil pour dire décès) a été une forme de déclic dans mon démarrage de la scène donc je tenais à lui faire un petit clin d’œil. Puis, Lucie Carbone, lumière ... noire, c'est intéressant d’être un oxymore😊.

 

 

Tu as travaillé sur les sujets d’Office 365 : tu sais donc bien de quoi tu parles ! Peux-tu nous parler de cette expérience ? 

 

Effectivement, j’ai travaillé sur plusieurs déploiements d’Office 365, j’ai même assisté aux premiers tests de Teams quand à l’époque personne ne savait ce que c’était.

 

J’ai fait presque 2 ans de change sur Office 365, j’accompagnais différents métiers dans la prise en main O365. J’en garde un très bon souvenir. Je prenais le temps de discuter avec les gens, c’était vraiment génial de pouvoir les aider et à leur apporter du concret. On prenait le temps de prendre le temps, c’était merveilleux.  

 

Par la suite, j’ai basculé sur plus de pilotage, d’organisation. Officiellement, j’étais product owner en user productivity. J’étais en charge du service sharepoint online et one drive dans l’entreprise dans laquelle j’étais. C’était intéressant aussi mais la partie change y était nettement moins développée, c’était moins ma tasse de thé.

 

Mais clairement oui, je maîtrise les outils, j’ai fait plusieurs sauts chez Microsoft pour des formations, j’ai eu des tonnes de questions lors de formations, démo, remontées d’incidents donc je vois très bien de quoi l’on cause.  

 

Je crois que, comme j’ai ce parcours plus littéraire que la plupart des ingénieurs (hashtag euphémisme), je comprends très bien les utilisateurs qui découvrent ces outils et peuvent se sentir perdus. Il y a souvent un décalage avec les services IT qui ont la culture digitale, qui arrivent à s’approprier les nouveaux rapidement et qui en parlent avec une évidence déconcertante. Du coup, le décalage entre ces populations est énorme … donc forcément drôle avec un peu beaucoup de recul.  

 

(VIDEO) vu par Lucie Carbone : "Y a trop d'outils !!!" !

 

 

Visiblement ce sujet t’inspire beaucoup, avec celui de la vie en entreprise. Tu y puises ton inspiration ? 

 

Complètement !  Je suis forcément hyper fan d'humour et je regrette de ne pas trop en entendre parler dans les sketch que j’entends lors de plateaux d’humour. Les gens passent 5 jours par semaine au travail, à l’échelle d’une vie, c’est une mini vie !  Puis, je connais beaucoup de personnes de ma génération qui ont déjà fait des burn-out à moins de 30 ans … en sus, la retraite, ce n’est pas pour tout de suite donc ça me parait important d’en parler.

 

(VIDEO) vu par Lucie Carbone : "faîtes entrer l'accusé - le burn out" 

 

L’entreprise, c’est une certaine forme de société, il y a des codes, des normes, des règles. Généralement, les services de Com et RH essaient de rendre cela naturel alors que non non non, cela n’a rien de naturel.

 

J’aime beaucoup titiller les grands principes que l’on nous vend aujourd’hui en entreprise. On n’a jamais autant parlé de bonheur au travail … alors qu’il n’y a jamais eu autant de burn-out. On n’a jamais autant parlé d’agilité … alors qu’il n’y jamais eu autant de procédures et process pour valider une mise en production. Il n’y a jamais eu autant de messages et communications sur la déconnexion … alors qu’on n’a jamais eu autant de messages envoyés à 3h32 la nuit ou le dimanche. On n’a jamais autant parlé de responsabilisation et d’autonomie alors que quand quelqu’un part à 17H30 on lui dit “dis, t’as posé ton aprem ?”.  

 

Ce sont ces contradictions que j’aime explorer et pousser dans mes vidéos. Comme l’organisation agile qui au final se retrouve avec une comitologie aussi épaisse que la bible.

 

(VIDEO) vu par Lucie Carbone : les comités de ceci ou de cela
(avez-vous préparé votre CONAR et votre COIT ?

 

Je trouve que ces contradictions ne sont pas nécessaires car finalement personne n’est dupe, je trouve que les choses pourraient être plus simples et saines. Par exemple, je suis hyper fan des phrases toutes faites comme “je n’ai pas de visibilité mais je prends le point”, c’est tellement courant que cela équivaut presque à “bonjour”, ça n’a plus de sens.

 

Enfin, je me sens légitime et libre d’en parler. Déjà parce que je sors de 5 ans d’entreprise à haute dose, puis aussi, parce que j’ai beaucoup lu sur ce sujet. Là où avant, je n’avais que des ressentis et des impressions, j’ai commencé à mettre les mots et surtout à me dire que ce que je constatais pouvait être partagé par d’autres. J’ai beaucoup lu Julia de Funès que j’adore et évidemment, David Graeber avec Bullshit job.  

 

Quels retours as-tu sur tes vidéos ? 

 

Les retours sont très positifs ! Une vidéo sur l’after work a été relayée par minute buzz, ça a fait du 600 000 vues, c’est chouette de voir que des gens partagent la même expérience et que l’on peut en rigoler.

 

(VIDEO) vu par Lucie Carbone :les after works

 

J’ai beaucoup d’idées en backlog (je garde quand même le vocabulaire 😊) et je tourne les vidéos quand je le sens. Après, c’est toujours le suspense de savoir ce qui plait et comment c’est reçu. A ce titre, celle sur la comitologie est une vraie surprise, j’avais peur que ce soit trop particulier et au final, beaucoup de gens m’en ont parlé en positif ; même des anciens chefs 😀.

 

Ces vidéos commencent tout doucement à m’offrir de jolies opportunités. On m’a déjà contactée plusieurs fois pour intervenir en séminaire ou formation, sur la vie de consultant ou sur les outils Office 365. Evidemment, pour moi, c’est une chance de pouvoir revenir en entreprise pour essayer de faire rire de notre quotidien au bureau.

 

Des gens pensent parfois que je considère l’entreprise comme le diable, c’est faux évidemment. Il y a de bons aspects, je pointe juste du doigt les absurdités pour qu'il y ait plus de légèretés.  

 

 

Quels sont tes projets ? 

 

Alors, je continue le rodage de mon spectacle actuel, Badaboum. C’est un spectacle qui me tient à cœur évidemment. J’y parle partiellement de travail mais ce n’est pas le propos principal. J’y défend une vision de la vie et des malheurs qui nous arrivent. Là comme ça, ce n’est pas vendeur. Donc, le travail de mes six prochains, c’est justement de le rendre vendeur 😊 On va revoir l’affiche, la communication et je vais le présenter à des festival. Je le joue chaque semaine à la Comédie des 3 bornes – Paris 11.  

 

(VIDEO) teaser du spectacle Badaboum

 

Je travaille également sur un projet de podcast sur le travail là encore. L’idée est de soulever les absurdités que l’on y rencontrer mais surtout de proposer des solutions et idées d’amélioration.

 

Je commence aussi à écrire un second spectacle, sur le travail cette fois, surprise ! J’aimerais beaucoup faire aboutir un projet de série que j’ai eu avec un ami comédien, on lance un casting de réalisateurs si jamais des gens qui lisent connaissent des gens 😊.

 

Enfin, je commence à réfléchir à créer ma propre boite de production, ça me permettrait de développer l’ensemble de mes activités, production de vidéos, production de spectacle et intervention en entreprise. Je suis encore un peu timide de l’entreprenariat donc … l’idée fait son chemin à son allure. En attendant, il faut venir voir Badaboum, mon ancienne RH a adoré ! 😊  

 

 

Abonnez-vous à la chaîne Youtube pour ne rien louper des vidéos :

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Crise Covid 19 : mes conseils pour réussir le télétravail

March 12, 2020

1/2
Please reload

Posts Récents